• Michel Chlastacz

Un budget 2021 au maximum pour le rail espagnol


06/11/2020 - En Espagne, le volet ferroviaire du budget d’investissements pour 2021 a été présenté le 29 octobre 2020 par Jose Luis Abals, ministre espagnol des Transports, de la Mobilité et de la Planification Urbaine.

Un budget record* qui, avec un total de 4,98 Mds€ bénéficie d’une augmentation de 36% en comparaison de celui de l’exercice en cours.

Un budget d’investissements qui se répartit entre les corridors paneuropéens TEN-T, le réseau à grande vitesse, les lignes classiques, les réseaux de banlieues et le fret.

Si, dans cet ensemble, on constate une augmentation modérée des fonds dédiés à la grande vitesse (+5%), ce chapitre reste toutefois majoritaire avec 2,95 Mds€.

Mais ce sont surtout les investissements en direction des réseaux de banlieues qui évoluent spectaculairement puisque, dans le cadre du plan de développement dédié Cercanias 2024, ils passeront de 0,88 Md€ en 2020 à 1,5 Md€ en 2021, soit un accroissement de 60%.

Des investissements nationaux abondés par ceux issus des régions autonomes qui, depuis déjà plus de deux décennies, ont fortement aidé à développer les réseaux ferrés de banlieue des grandes métropoles espagnoles.


* Les investissements totalisent ainsi 45% d’un budget transport global de 11 Mds€ réparti à 45/55% entre les Régions et l’État central. Les opérations de renouvellement du réseau (5,6 Mds€) associent les fonds de l’ADIF (équivalent de SNCF Réseau) à ceux du budget ce qui explique leur ampleur.