• Michel Chlastacz

Auvergne-Rhône-Alpes aux petits soins pour la gare du Teil


03/01/2022 - Rare unanimité. Le 17 décembre 2021, tous les conseillers régionaux d’Auvergne-Rhône-Alpes ont voté un financement de 500 000 € destiné à l’étude des accès ferroviaires de la gare ardéchoise du Teil sur la ligne de Rive Droite du Rhône (Givors-Nîmes).


Cette étude est liée au processus de remise en service partielle de la ligne aux TER d’ici 2024-2026. Un processus également en cours dans la région voisine d’Occitanie (voir Mobilités Magazine, 7 juin 2021).


En Auvergne-Rhône-Alpes, on vise la réouverture aux voyageurs en 2026 du raccordement Livron-La Voulte qui relie les lignes des deux rives du Rhône ainsi que de la section La Voulte-Le Teil afin de mettre en place des relations TER Romans-Valence-TGV-Valence-Ville-Le Teil.


Tandis qu’en Occitanie cette réouverture au trafic TER porterait en 2024 sur la section Nîmes-Pont-Saint-Esprit ce qui nécessiterait le prolongement - en parcours à vide - des trains d’Occitanie qu’au Teil dont les installations comportent de nombreuses voies de garage, situation liée au passé de la gare*.


Aussi, Carole Delga et Laurent Wauquiez, présidents respectifs des deux régions, ont-ils décidé la coordination des deux offres TER en gare du Teil, ce qui implique l’adaptation des installations.


 

* Le Teil, gare-centre du fonctionnement de la ligne de Rive Droite du Rhône, disposait de deux faisceaux de triage et de deux dépôts qui accueillaient une centaine de locomotives.