• Jean-François Bélanger

Autopartage : avec Leo & Go, Vulog s’offre une vitrine à Lyon

07/09/2021 - Le spécialiste mondial de la technologie pour les opérateurs de mobilité partagée, Vulog, a mis en place son premier service d’autopartage exploité en propre, à Lyon, avec Leo & Go. 300 véhicules sont proposés depuis le 1er septembre, dans les villes de Lyon et Villeurbanne, en free-floating.


Grégory Ducongé, directeur général de Vulog, devant l’une des voitures Leo & Go, à Lyon.

L’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) lancé le 12 juillet par la Métropole de Lyon n’a pas traîné ! Il faut dire qu’à Lyon, le durcissement de la règlementation « Zone à Faibles Emissions », la suppression des places de parking, le coût d’un véhicule supplémentaire pour un foyer, les considérations environnementales… sont autant d’incitations propices à l’autopartage.


Avant l’AMI, du fait de son expérience en la matière, Vulog avait pris les devants, obtenant avant les autres candidats l’indispensable label « autopartage », délivré par la Métropole de Lyon.


Pour démarrer, ce sont donc 300 voitures cinq places (100 Peugeot e-208 et 200 Toyota Yaris hybride) qui sont déployées en free-floating, disponible 24 h /24 à Lyon et Villeurbanne, en particulier face aux 250 véhicules du parc Citiz-Lyon-Parc Auto. La gamme tarifaire Leo & Go se veut très accessible, avec des formules de location tout compris (assurance, entretien, désinfection, énergie, stationnement sur voirie…), démarrant depuis la minute d’utilisation jusqu’à 30 jours et accessible via l’application téléchargeable gratuitement.


Sont également proposés un tarif solidaire pour les personnes titulaires des minima sociaux ainsi qu’un tarif spécifique pour l’accès à l’aéroport Saint Exupéry.


Vulog veut rester fidèle à son modèle


« Nous avions besoin d’une vitrine expérimentale de l’autopartage et Lyon colle bien au profil que nous recherchions, une ville pionnière, engagée dans les nouvelles formes de mobilité » justifie Grégory Ducongé, directeur général de Vulog.


Pour autant, il n’est cependant pas question pour cette entreprise niçoise présente sur l’ensemble du globe, de déstabiliser son modèle qui est de fournir en priorité des opérateurs d’autopartage.


En revanche, toujours dans le rôle de vitrine dévolu au marché lyonnais, Leo & Go devrait prochainement lancer un service dédié au marché des entreprises. Par ailleurs, Vulog devrait annoncer prochainement un prochain accord dans sa ville d’origine, Nice.