Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

Alstom Thales et Nokia achèvent l’ERTMS 2 de Varsovie à la Baltique



26/04/2021 - Le 21 avril 2021, le consortium international qui associait pour l’occasion Alstom Thales et Nokia a officiellement achevé au profit de PKP-PLK (équivalent polonais de SNCF Réseau) l’installation de l’ERTM niveau 2 sur la ligne Varsovie-Gdansk-Gdynia (350 km et 35 gares), qui est également l’itinéraire septentrional du VI è corridor paneuropéen dit E 65*.


L’opération à réaliser par le consortium portait sur l’installation et sur la mise en service des infrastructures en ligne nécessaires, avec la pose de 4100 balises (Alstom), de 54 mâts de radio sol-train GSM-R (Nokia) et la création de huit centres de régulation eux-mêmes pilotés par deux postes de commande centralisés installés aux extrémités nord et sud du parcours (Alstom et Thales).


Un investissement de 221 M€ qui est en grande partie financé par l’Union européenne au titre de la mise en place des grands corridors paneuropéens.


Financement auquel s’ajoute également en partie pour les mêmes raisons, l’adaptation des 15 rames à grande vitesse Pendolino Alstom, des rames classiques (DART Pesa et Flirt Stadler) et des locomotives les plus récentes. Devrait suivre progressivement l’adaptation des locomotives fret.


L’ERTMS 2 va permettre le passage à 200 km/h de près de 40% du kilométrage du parcours et offrir un trajet sans arrêts en deux heures trente de Varsovie à Gdansk (329 km). Soit un gain de quinze minutes de temps de trajet en comparaison des meilleures performances précédentes.


Gain qui se reporte sur les autres itinéraires vers le sud et qui empruntent la ligne à grande vitesse CMK (Varsovie-Cracovie/Katowice) déjà équipée ERTM 2.


De plus, ces temps de trajet pourraient sans doute être encore considérablement amélioré dans l’avenir, puisqu’en janvier 2020, alors que l’ensemble des travaux ERTMS 2 n’était pas encore achevé, une rame d’essais Pendolino avait pu effectuer le même parcours en 2 heures 03.


* Ce corridor de près de 2500 km relie la Baltique à l’Adriatique de Gdynia à Trieste via Varsovie, Katowice, Ostrava, Vienne, Graz et Ljubljana. Aujourd’hui, sur les 730 km du corridor situés en Pologne, 79% est équipé de l’ERTMS 2.