• Michel Chlastacz

Alstom réalisera le futur métro de Belgrade



28/01/2021 - Le 22 janvier 2021, Alstom a signé avec le gouvernement serbe un protocole d’accord qui porte sur « la conception et la construction du premier système de métro de Belgrade ».


Ce protocole stipule qu’« Alstom se chargera d'une grande partie des travaux, ce qui inclut les rames de métro, les systèmes digitaux de contrôle des trains, les portes palières, l’infrastructure (la pose des voies et les solutions d'alimentation électrique) ainsi que l’intégration du système de transport ».


La construction de ce nouveau réseau de métro devrait débuter à la fin de l’année, en attendant la signature du contrat définitif avec les autorités serbes compétentes.


Un métro clés en mains


Selon le communiqué officiel du groupe Alstom, le projet vise la réalisation de deux premières lignes de métro qui, à terme, se développeront au total sur près de 42 km.


Soit 22 km avec 20 stations intermédiaires pour la première ligne et environ 20 km avec 16 stations intermédiaires pour la seconde.


La première ligne d’orientation nord-est/sud-est reliera, via le centre-ville, les quartiers de Mirijevo et de Marisko Polje, tandis que la seconde d’orientation ouest-nord-est, mettra en relation la gare de Zemun située sur l’autre rive de la Save au terminus de Mirijevo de la première ligne.

Elle desservira également le centre-ville avec une station de correspondance réalisée entre les deux lignes sur la Place Savski au cœur de la capitale.



C’est là que se situe l’ancienne gare historique de la ville construite en 1885, fermée en 2018 et remplacée par celle de Beograd Centar.


Ce métro est très attendu puisqu’aujourd’hui, Belgrade ne dispose que d’un vaste réseau de tramways* qui est très surchargé, ainsi que d’une sorte de « pré-RER » qui s’organise autour de la nouvelle gare souterraine ferroviaire principale de Beograd Centar.


La station urbaine existante « Vukov Spomenik » (photo) de ce réseau ferré régional sera en correspondance avec la première ligne du futur métro.


* Soit 12 lignes qui se développent sur plus de 127 km à partir de 43,5 km d’infrastructures à voie métrique. Avec un parc hétérogène de 200 unités associant vielles rames Tatra et Düwag aux nouvelles rames Urbos 3 de CAF (30 rames).