• Michel Chlastacz

Alstom présente sa première rame à batterie en Saxe


24/09/2021 - Le 7 septembre 2021, la première rame Alstom à batterie a effectué une série d’essais en ligne en Saxe entre Flöha, Zschopau et Chemnitz (ex-Karl-Marx-Stadt), des parcours qui impliquaient l’utilisation de sections de lignes non électrifiées. Ces essais sont l’aboutissement d’un double parcours, à la fois technique et commercial.


Le premier parcours débute en 2016 avec un accord de partenariat conclu entre Bombardier Transport et l’Université technique de Berlin. Un accord technico-industriel qui visait les recherches et le développement de la traction ferroviaire sur batteries afin de pouvoir prendre le relais de l’alimentation électrique par caténaire sur les sections de lignes non électrifiées.


Un ensemble d’opérations réalisé en coopération avec DB Regio et l’AOT du Bade-Würtemberg, sous l’égide du « Programme National allemand pour l’hydrogène et les technologies de batteries ».


Cette démarche bénéficiait en outre d’une aide fédérale du ministère allemand des Transports d’un montant de 4 M€.


Le second parcours est lié à la commande pour 100 M€ des Autorités Organisatrices des Transports de Saxe et de Leipzig (à l‘Est de l’Allemagne) de 29 rames à batteries à livrer d’ici 2023, des matériels qui revendiquent une autonomie sous batteries de 100 kilomètres.


Ces derniers, en raison de l’acquisition de Bombardier par Alstom, sont construits sur le site ex-Bombardier Transport de Berlin-Hennigsdorf mais sur la base de la gamme des rames Coradia Continental d’Alstom*.


Parallèlement, la partie pratique de la mise au point des batteries était réalisée sur le site spécialisé ex-Bombardier de Mannheim.


Les nouvelles rames à batteries saxonnes devraient être prioritairement destinés à la liaison Leipzig-Chemnitz (80 km) qui n’est que partiellement électrifiée.


* Bombardier Transport avait lancé son expérimentation de traction à batteries sur la base de sa gamme « Talent » avec le modèle « Talent 3 » adapté. Tout en mettant au point une technologie de la conversion de rames diesel ou bi-modes existantes à la traction par batteries qu’il s’agisse des « Talent » en Allemagne ou des « AGC » bi-mode et bibi (bi-mode et bicourant) en France.