Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

Aides gouvernementales ou efforts de la SNCF pour sauver Eurostar ?


Eurostar

07/04/2021 - L’urgence n’éteint pas les divergences. Alors que des syndicats britanniques jusqu’aux milieux des affaires, de nombreuses voix s’élèvent en Grande-Bretagne comme sur le Continent pour demander un plan de sauvetage d’Eurostar, l’association « AllRail » lance la polémique.


« AllRail », qui regroupe les nouveaux opérateurs ferroviaires indépendants européens, reproche - en substance - à la SNCF actionnaire majoritaire d’Eurostar (55%) de demander un soutien public pour sauver sa filiale au lieu de d’abord penser à jouer ici son rôle d’actionnaire.


Ce reproche est comparable à celui qui avait été adressé précédemment au Gouvernement allemand en raison de son soutien massif à la Deutsche Bahn afin de surmonter les conséquences de la pandémie sur les trafics.


« AllRail » en profite parallèlement pour demander l’ouverture à la concurrence des liaisons ferroviaires transmanche.


Ceci dit, dans le cas de la Deutsche Bahn comme dans celui de la SNCF et d’Eurostar, si l’État accorde une aide c’est justement parce qu’il joue dans ce cas son rôle d’actionnaire en soutenant des entreprises dont il est propriétaire.


Toutefois, « AllRail » peut en revanche s’étonner de la politique de la SNCF qui, tout en demandant une aide de l’État à hauteur de 585 M€ pour Eurostar d’ici mai-juin 2021 investit en même temps... 600 M€ dans Ouigo Espana, nouvelle filiale grande vitesse en Espagne !