• Jean-François Bélanger

L’acceptabilité du véhicule autonome en question


09/11/2020 - A l’occasion du salon Autonomy Digital, qui s’est tenu les 4 et 5 novembre 2020, a été présenté le premier baromètre Vedecom sur la perception par les français du véhicule autonome. Encore méconnu, il reste surtout pour l’instant un phénomène de curiosité.

Fondation partenariale publique-privée, dédiée aux mobilités innovantes et durables, l’Institut pour la Transition Energétique Vedecom a réalisé du 7 au 27 juillet dernier une enquête auprès de 4 014 personnes représentatives de la population française, en partenariat avec la Macif.

Si 88% de nos compatriotes n’ont jamais vu un véhicule autonome, ils sont cependant 70% à exprimer une attitude positive vis-à-vis de ce mode de déplacement du futur. Mais la confiance et la sécurité sont au cœur de leurs préoccupations.

Ainsi, 58% des français se sentiraient en sécurité dans un véhicule autonome et 52% ont confiance dans sa fiabilité. Les marges de progrès restent donc importantes.


Elles le sont d’autant plus que les français ne connaissent que très peu ces types de véhicules. Et, plus les sondés les ont déjà vu et encore plus après l’avoir essayé, plus ils sont confiants et prêts à envisager de l’utiliser à l’avenir.

La Macif créée une communauté d’intérêt

Convaincu que le véhicule autonome « partagé » représente une solution pour favoriser une mobilité inclusive, notamment dans les territoires ruraux et péri urbains, la Macif a créé une communauté d’intérêt composée de 11 entreprises.

L’objectif de ce laboratoire d’innovation est de déployer des solutions de véhicule autonome favorisant l’émergence d’une mobilité inclusive et durable.

Mots-clés :