Fond-MM_edited.jpg
  • Jean-François Bélanger

310 M€ pour l’Etoile Ferroviaire Lyonnaise


Le chantier de la gare de Lyon Part-Dieu.

09/04/2021 - Le projet à long terme, désormais baptisé « Etoile Ferroviaire Lyonnaise » au lieu du « Nœud Ferroviaire Lyonnais », vient d’être présenté. 310 M€ vont être engagés d’ici 2025, dont l’Etat et la Région Auvergne-Rhône-Alpes en seront les principaux contributeurs.


En 2019, le « Nœud Ferroviaire Lyonnais » avait fait l’objet d’une Commission Particulière du Débat Public. Depuis, les parties prenantes ont préféré opter pour l’appellation « Etoile Ferroviaire Lyonnaise », plus « positive » selon eux.


Il est vrai que celle-ci concentre bien des difficultés liées à la circulation de 1 200 trains au quotidien, dont la moitié des TGV nationaux, et que les infrastructures sont saturées.


Ces difficultés se traduisent par des pertes de temps, des taux de régularité dégradés, des trains reçus sur des voies différentes que celles qui leur sont affectées…


Pour y remédier, 32 chantiers ont été identifiés pour un total de 310 M€. L’Etat et la Région en prennent à leur charge 36% chacun, L’Union Européenne et SNCF Réseau 13% chacun, et les autres partenaires (Métropole, Compagnie Nationale du Rhône…) 2%.


Tous les principaux axes devraient en profiter depuis Lyon : vers Ambérieu, Saint-André-le-Gaz, Vienne, Saint-Etienne… L’objectif de ces travaux est de fluidifier la circulation des trains pour améliorer les ratios d’exploitation et, si possible, attirer 1,1 million de voyageurs supplémentaires en provenance du mode routier, portant la fréquentation annuelle à près de 52 millions de voyageurs.


200 M€ sur l’axe Lyon-Saint-Etienne


Par ailleurs, l’accord passé en janvier dernier entre l’Etat et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre du Plan de Relance, prévoit 200 M€ d’investissement sur l’amélioration de la ligne Lyon-Saint Etienne.


Une opération considérée par beaucoup comme une compensation à l’abandon du projet de l’A45 entre ces deux villes.


Cette somme sera consacrée notamment au renouvellement du matériel TER, la création d’un atelier à Saint-Etienne, et l’amélioration de l’offre de service…