• Michel Chlastacz

Bruxelles recherche une solution pour sa Jonction

Mis à jour : il y a 5 jours


15/10/2020 - La « Jonction Nord-Sud »*, cœur du complexe ferroviaire de Bruxelles serait proche de l’étouffement. Avec d’importantes conséquences à l’échelle de l’agglomération mais aussi à celle de l‘ensemble du fonctionnement du réseau ferré belge en raison de sa forte centralisation sur Bruxelles.

Avec plus de 1200 trains quotidiens [et des pointes de 50 trains par heure en pics de pointes] sur les six voies de la Jonction le moindre incident se répercute sur l’ensemble du système ferroviaire, puisque pas moins du quart des voyageurs quotidiens de la SNCB empruntent la Jonction.

Le principal goulet d’étranglement se situe à la sortie de Bruxelles Midi où on passe des 22 voies de la gare aux six voies de la Jonction.

Parmi les diverses solutions proposées celle du détournement de trains est d’ores et déjà mise en œuvre depuis 2018.

Elle concerne les trains qui desservent l’aéroport de Bruxelles depuis Namur et Dinant qui empruntent la ligne de ceinture Ouest avec le nouveau tunnel Josaphat-Schumann destiné au RER qui dessert le « Quartier européen », comme certains entre l’ouest du pays et l’aéroport qui utilisent la ceinture Ouest via Bruxelles Ouest et Simonis.

L’idée d’un nouveau tunnel Nord-Midi, qui serait creusé à 80 mètres de profondeur avec de nouvelles gares souterraines à Bruxelles Nord, Bruxelles Central et Bruxelles Midi est pour le moment refusée en raison de son coût (de 3 à 5 Mds€ selon les options).

En revanche, la solution signalisation est en partie lancée. L’achèvement de la rénovation des équipements existants va permettre l’installation de l’ERTMS qui offrirait plus de 90 sillons/heure, tandis que l’automatisation de la conduite, à l’image du système GoA 2 du RER parisien, apporterait également de nouvelles capacités.

Mais ces deux solutions se heurtent à la complexité et aux coûts de renouvellement et de conversion des matériels roulants...

* Décidée dès 1903 pour relier les gares du Nord et du Midi, la Jonction ne fut mise ne service qu’en 1952 (à deux voies puis à six en 1956). Sur 1,6 km en viaduc et 2 km en souterrain. Avec trois gares intermédiaires dont celle de Bruxelles Central, la dernière œuvre du célèbre architecte Victor Horta.

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale