• Jean-François Bélanger

Mobigaz va déployer le GNV en Sud-Paca

L’Ademe et GRDF unissent leurs efforts pour aider les entreprises à utiliser le Gaz Naturel pour Véhicules (GNV), en complément de la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur. Un appel à projet Mobigaz, soutenu par la FNTV, vient d’être lancés à cet effet.

Philippe Roth Directeur de Colis Route Express, Philippe Maurizot Conseiller régional, Vice-président de la Commission Économie, Industrie, Innovation, Nouvelles technologies et Numérique de la REGION SUD, Jean-Luc Cizel Directeur Délégué Territoires PACA de GRDF, Yves Le Trionnaire, Directeur régional de l’ADEME PACA et Jean-Paul Lieutaud président de la FNTV PACA.

Comme ailleurs, le transport est responsable en moyenne de 55% des émissions de NOx et de 25% des émissions de gaz à effet de serre. Il représente aussi 50% de la facture pétrolière française.

Or, Le GNV est une solution technologique offrant en matière de mobilité un modèle environnemental et économique vertueux. L’appel à projet Mobigaz s’adresse aux entreprises régionales de transports de fret ou de voyageurs, aux entreprises de BTP ou de celles en charges des livraisons du dernier kilomètre.

Il les incite à développer un partenariat autour de l’utilisation du GNV avec des véhicules qui pourront afficher dès lors une pastille Crit’Air 1, un label précieux dans l’avenir pour pénétrer dans les centre-villes ou dans les futures Zones à Faibles Emissions qui ne manqueront pas de fleurir en particulier dans les métropoles régionales.

L’équivalent de 240 autobus roulant au bio-GNV

Ces incitations financière s’inscrivent dans un effort parallèle de l’Ademe, de GRDF et de la Région Sud-Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

A la mi-2020, la production régionale est évaluée à 48 GWh de biométhane soit l’équivalent de 240 autobus roulant au bioGNV. D’autres projets en cours doivent permettre d’accélérer encore cette dynamique d’équipement. Mobigaz est ouvert à partir du 1er octobre 2020 jusqu’au 31 octobre 2023.

Les projets doivent faire apparaître des acquisitions de véhicules assorties d’au moins une station d’avitaillement situé sur le territoire régional. Par exemple, pour un autocar ou un autobus, l’aide potentielle totale est de 15 000 € par véhicule avec un plafond pour un même projet fixé à 200 000 €.

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale