• Michel Chlastacz

La FNAUT a distribué ses tickets verts et rouges


Faute de pouvoir réunir son congrès à Annecy début octobre en raison de la crise sanitaire, c’est le Bureau de la Fédération Nationale des Associations d’usagers des Transports (FNAUT) qui a décerné ses désormais traditionnels tickets verts et rouges pour l’année 2020.

Tickets qui récompensent ou sanctionnent les décisions des politiques et/ou des exploitants de transports publics en fonction de la défense des usagers.

Aussi, c’est lors d’une conférence tenue à Paris le 2 octobre 2020 que la FNAUT a annoncé les lauréats.

Ticket vert collectif pour les 32 présidents de Conseils départementaux (recensés par le magazine Auto Plus !) qui ont maintenu la limitation de vitesse à 80 km/h en dépit de la levée de cette limite par le premier ministre Édouard Philippe en juillet 2018.

Ticket vert également pour les métropoles (Grenoble, Montpellier, Nantes, Rennes et Strasbourg) et l’AOM de Pau qui ont « de façon satisfaisante [...] adapté leurs transports publics aux personnes handicapées ».

Tickets rouges pour l’État et la région Bourgogne Franche-Comté qui ont « raté la réouverture de la ligne Belfort-Delle » (notamment en raison) des ruptures de charges, des mauvaises correspondances et du manque de cohérence d’offre avec le TER adjacent Épinal-Belfort...

Encore tickets rouges pour la Métropole Aix-Marseille avec son « manque d’adaptation PMR » et Perpignan pour la « très mauvaise qualité de son réseau urbain (qui ne totalise que) 37 voyages/habitant et par an ».

Tickets rouges en série aussi pour les décideurs de travaux routiers concurrents du train. Ceux du projet A 412 en Savoie qui concurrence le tout nouveau « Léman Express », pour l’autoroute Toulouse – Castres et la RCEA (Route Centre-Europe-Atlantique) avec report du projet ferroviaire parallèle (VFCEA).

Mais aussi pour le passage prévu à 2 x 2 voies de la RN 154 (Orléans-Chartres) adopté contre la réouverture de la voie ferrée. Et pour la même opération prévue sur Nantes-Pornic en dépit d’une ligne TER aux capacités sous-utilisées. Sans oublier la coûteuse « Route du Littoral » de la Réunion préférée au projet de tram-train. Opération qui bénéficie même du « Plan de relance »...

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale