• Christine Cabiron

280 M€ pour le ferroviaire auvergnat


La région Auvergne-Rhône-Alpes et l’Etat ont signé un accord assorti de 280 M€ pour moderniser d’ici deux ans le ferroviaire auvergnat. En ligne de mire : la liaison entre Paris et Clermont-Ferrand, 500 km de « petites » lignes et 5 lignes de fret.

C’est dans le cadre du plan de relance du ferroviaire que Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Rhône, et Jean Casteix, premier ministre ont signé le 5 octobre 2020 un accord pour investir d’ici deux ans 280 M€ dans le ferroviaire auvergnat.

Ce qui représente une hausse de 130% par rapport au budget inscrit dans le précédent contrat de plan Etat/Région (signé en 2015) et qui comportait un volet ferroviaire de 120 M€ engagés sur 5 ans.

Améliorer la régularité du Clermont-Paris

Le nouvel accord comporte trois volets. Le premier porte sur l’amélioration de la régularité des trains circulant entre Clermont-Ferrand et Paris. Selon la Région, « le temps de trajet est en net recul depuis 2014 tandis qu’un train sur deux arrive avec un retard de plus de 5 minutes ».

C’est pourquoi il a été acté que l’Etat allait participer aux travaux destinés à améliorer le temps de parcours. Il investira pour cela 87 M€ tandis que la Région participera à hauteur de 43 M€. Ces travaux permettront de gagner 15 minutes pour un temps de trajet qui devrait être de 3h15.

Ces investissements permettront aussi de porter à 90% la régularité des trains d’ici 2025. A noter qu’un aller et retour supplémentaire sera créé d’ici 2021. Ainsi les deux villes seront alors reliées 9 fois par jour.

Sauvegarde des « petites » lignes

Par ailleurs, 130 M€ seront dédiés à la rénovation des petites lignes ferroviaires auvergnates. Cette somme alimentée à égalité par la Région et l’Etat permettront de moderniser plus de 500 km de réseau. Un plan de sauvegarde décidé en 2016, a d’ores et déjà permis d’investir plus de 120 M€ sur ces liaisons.

Enfin, cinq lignes de fret ferroviaire « menacées » bénéficieront de 20 M€ dédiés à leur modernisation et leur rénovation. Ces financements seront fléchés sur les liaisons entre Volvic et Le Mont Doré (7,1 M€), Vichy et Puy Guillaume (4 M€), Riom et Volvic (3,5 M€), Vichy et Cusset (3 M€) et La Ferté-Hauterive et Saint-Pourçain-sur-Sioule (2,6 M€)

« Ces investissements permettront de transporter 1 million de tonnes de marchandises chaque année, soit près de 30 000 poids lourds évités. Ils permettront également de sauvegarder 1 500 emplois directs et indirects », indique un communiqué de presse de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale