• Michel Chlastacz

Chez Go-Ahead, le Covid-19 n’empêche pas les profits


La publication des résultats 2019-2020 (arrêtés à juin 2020) du groupe de transport britannique Go-Ahead a surpris les observateurs.

En dépit de la crise sanitaire, le chiffre d’affaires de la division ferroviaire du groupe n’a en effet pas cessé de croître (l’équivalent de 3,15 Mds€, soit + 8%) avec des profits qui, quoique en forte baisse (- 65%) ont été toutefois maintenus avec l’équivalent de 9,7 M€ au lieu des 27,7 M€ réalisés en 2018-2019.

Le recul des profits à l’échelle du groupe est essentiellement issu de ses filiales internationales, particulièrement en Allemagne.

Tandis que les franchises britanniques des réseaux Southeastern et GTR* ont bénéficié dès mars 2020 de l’accord « Covid-19-induced EMA » (Emergency Management Agreements), une aide exceptionnelle apportée par les Autorités Organisatrices jusqu’en septembre 2021, et qui remplace les contrats de franchise.

Ce qui, en dépit d’une baisse de 22,2% des trafics en comparaison de l’exercice 2018- 2019 a permis à l’ensemble ferroviaire « Southeastern-GTR » une augmentation de 20,9% de ses revenus, tandis que la marge de profit (passée de 1% à 0,3%) n’a pas disparu pour autant. Aides publiques à la clé.

* Le réseau franchisé du « Southeastern » couvre les lignes du sud-est londonien tandis que la franchise e GTR comme « Govia Thameslink Railway » - un élément du futur RER de Londres - est partagée à 65/35% avec le groupe français Keolis.

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale