• Michel Chlastacz

La Nouvelle Aquitaine accélère la mise en place d’un RER bordelais


Une saine émulation en faveur des transports ferroviaires à l’échelle de la métropole serait-elle en train de se mettre en place à Bordeaux ? Alors que la nouvelle équipe municipale de la ville-centre affirme sa volonté de vouloir prendre en main fermement le projet de RER bordelais (voir Mobilités Magazine n°40/ septembre 2020), la région Nouvelle Aquitaine a annoncé le 29 septembre 2020 par la voix Renaud Lagrave, vice-président en charge des Transports, ses intentions dans ce domaine.

En affirmant vouloir lancer dès décembre prochain à l’occasion de l’entrée en vigueur du nouvel horaire SNCF 2020-2021, des relations directes « passe-Bordeaux » de Libourne à Arcachon avec arrêt limité à sept minutes à Bordeaux Saint-Jean et qui seraient cadencées aux quinze minutes durant les heures de pointes matinales et vespérales.

Une offre proposée notamment pour les importants flux estudiantins vers Talence et Pessac dans un premier temps entre Libourne et Pessac, voire jusqu’à Gazinet-Cestas (51 km).

Cette offre densifiée profiterait des TER supplémentaires* programmés à l‘horaire 2020-21 sur l’étoile bordelaise. Particulièrement sur les itinéraires qui préfigurent le futur RER, dont quatre allers-retour/jour en faveur de l’axe Libourne-Bordeaux-Cestas.

* Au total 74 trains supplémentaires hebdomadaires les jours ouvrables. L’équivalent de 7 à 8 allers-retours/jour du lundi au vendredi.

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale