• Jean-François Bélanger

Livraison de l’acte 1 de la réhabilitation de Lyon Perrache


Le premier acte de la réhabilitation de la gare de Lyon-Perrache et du pôle multimodal attenant vient d’être livré en cette fin septembre. D’autres aménagements sont toujours en l’attente.

Entre Rhône et Saône, la gare de Lyon-Perrache est l’une des gares historiques de la ville, étape majeure de l’ancienne compagnie PLM.

En matière de fréquentation voyageurs, c’est aujourd’hui la troisième gare de la Région Auvergne-Rhône-Alpes après Lyon-Parti-Dieu et Grenoble. Dans son contexte actuel, elle est surtout utilisée pour un trafic TER ainsi que pour les terminus des TGV reliant Lyon à Paris.

Elle est aussi l’équipement pivot du centre d’échanges mitoyen qui associe le terminus de la ligne A du métro, de deux lignes de tramway, de nombreuses lignes d’autobus, de lignes interurbaines, départementales, longue distance et internationales.

Au total, 100 000 utilisateurs l’empruntent quotidiennement et les promoteurs du projet d’aménagement lancé il y a quatre ans tablaient sur une fréquentation doublée à hauteur de 200 000 utilisateurs quotidiens.

Un nouvel accès côté sud

Ces perspectives s’appuient surtout sur le développement attendu du nouveau quartier « Confluence », dont la population est appelée à passer de 13 000 habitants aujourd’hui à 16 000, pour un nombre d’emplois passant de 15 000 aujourd’hui à 25 000.

C’est pour cela que la première phase de travaux livrée concerne l’ouverture facilitée de plein pied de la gare du côté sud. Plus excentrée, elle remplace l’accès qui se faisait jusqu’alors par une batterie d’escalators, tous plus fatigués les uns que les autres.

Le montant de ces travaux livrés s’élèvent à 7,5 M€ : 29% pour Gares & Connexions, 27% pour la Région, 24% par l’Etat et 20% par la Métropole. D’autres aménagements sont attendus.

Pour les vélos, il est toujours question de l’ouverture sous la gare d’une voûte pour une voie dédiée. Quant aux transports en commun, pour coller à la demande croissante du quartier « Confluence » et palier à l’absence du métro, il est prévu un prolongement du tramway T2 et un renforcement des fréquences du tramway T1.

Au global, le montant des investissements du projet Lyon Perrache, sous le label « Ouvrons Perrache » s’élèvera à 43 M€...

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale