• Jean-François Bélanger

Les Micro-Mobilités veulent devenir présentables


La Fédération des Professionnels des Micro-Mobilités (FPMM) vient de lancer en cette rentrée une politique de labellisation de ses points de vente afin de maîtriser sa croissance et ne pas se laisser déborder par des usages non contrôlés.

Fédérant l’ensemble des acteurs de la micro mobilités, la FPMM concerne donc tous les Engins de Déplacements Personnels Motorisés (EDPM).

Mais, parmi ceux-ci, ce sont surtout les trottinettes déferlant dans nos villes qui retiennent son attention aujourd’hui. La FPMM calcule qu’en 2019, le nombre de leurs ventes a été multiplié par deux, avec par exemple 478 000 trottinettes électriques vendues. En trois ans, ce sont plus de 1 million d’unités qui ont été vendues.

Et, nul doute que, pour cette année, l’épisode sanitaire que nous vivons aura encore largement dynamisé ce nouveau mode de transport adopté à la fois par les collectivités et par les particuliers.

Apparus dans la Loi d’Orientation des Mobilités, ils représentent une véritable nouvelle culture. « Le vélo était ancré dans notre histoire depuis longtemps, ce qui n’est pas le cas des trottinettes », analyse Joclyn Loumeto, délégué général de la FPMM.

C’est sans doute ce qui explique que 71% des accidents et plus de la moitié des chutes interviennent dans les trois premiers mois d’utilisation.

Trois niveaux de labellisation : or, argent et bronze

C’est pourquoi la FPMM propose aux distributeurs via internet un référentiel reposant sur 8 articles et 45 questions s’adressant aux utilisateurs (information, contrôle des connaissances, essais de prise en main…) et aux professionnels (assurance, formation des personnels…).

En fonction des réponses apportées, sera attribué pour une durée de deux ans, le label « magasin qualité de service en micro-mobilité », selon trois niveaux en fonction des réponses, or, argent et bronze.

Le comité de ce label est constitué de représentants de magasins, de partenaires comme la Sécurité Routière, l’Association des Utilisateurs, de membres du conseil d’administration de la FPMM…

Il s’adresse en particulier aux 125 enseignes répertoriées sur le territoire national, chacune pouvant avoir plusieurs boutiques. « Il s’agit d’apporter un peu de transparence, de sécurité et d’ordre, dans cette nouvelle forme de mobilité », explique Joclyn Loumeto.

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale