• Jean-François Bélanger

Covid-19 : le président de la FNTV 13 s’engage


Après les nouvelles mesures et le renforcement des contraintes liées à l’évolution préoccupante de la pandémie dans les Bouches-du-Rhône, le président de la FNTV 13, Antoine Séguret, rappelle le rôle des entreprises de transport non urbain. Il demande un tour de table des acteurs de la mobilité.

Ainsi, le Préfet a appelé les Autorités Organisatrices de Transports à « renforcer le cadencement des bus, tramways et métros, notamment aux heures de pointe ».

Aussitôt, la Métropole Aix-Marseille-Provence, Autorité Organisatrice des Mobilités a réagi très vite et indiqué par communiqué qu’elle « ajustera et renforcera son offre de transports pour faciliter le respect des gestes barrières ».

Elle a ainsi augmenté la fréquence de plusieurs lignes sur les réseaux urbains de Marseille et d’Aix-en-Provence.

De son côté, la FNTV 13, qui regroupe dans le département les opérateurs de transport non urbain de personnes, dont une très large majorité est liée par contrat avec la Métropole, n’a pas voulu être en reste.

Le syndicat départemental tient à préciser qu’il est prêt à envisager une réflexion du même type sur les services par autocar qui desservent les grands pôles urbains (Aix-Marseille ou Aubagne-Marseille par exemple) et sur les services de transport scolaire.

« La recherche de la meilleure efficacité sanitaire possible dans les transports collectifs doit transcender les modes de transport (urbains ou interurbains) et se caler sur le seul critère des fréquentations constatées », ajoute Antoine Séguret, dans un contexte qui a dégradé la situation économique et budgétaire des entreprises et des institutions.

Tour de table des mobilités

Les évènements et annonces récents l’amènent ainsi à considérer que la gestion de la crise épidémique dans les transports sera une course d’endurance.

Sur le long terme, elle mettra à contribution tous les acteurs (collectivités, Etat et entreprises), mettant à l’épreuve leur faculté à travailler ensemble.

Antoine Séguret rappelle aussi que « nos entreprises sont, toutes, fortement ébranlées pour la crise épidémique, avec les annonces du Préfet sur les sorties scolaires qui vont avoir un impact certain sur l’activité des entreprises autocaristes déjà réduite ».

Il indique cependant que « nous nous tenons à la disposition des autorités métropolitaines et des services de l’Etat pour inscrire nos efforts communs dans la durée et organiser dans les meilleurs délais un tour de table de tous les acteurs des mobilités ».

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale