• Michel Chlastacz

Bombardier convertit 50 rames AGC au mixte électrique plus batteries


Dans le cadre de sa politique de « verdissement » de la traction, Bombardier Transport a lancé la conversion de 50 rames hybrides électro-diesel de la gamme AGC en rame électriques plus batteries.

Des rames arrivées au seuil de révision générale à leur « mi-vie » et qui, à cette occasion, bénéficieraient d’une rénovation technique complète et de la modernisation de leurs aménagements.

Côté traction, il s’agit ici de remplacer le « pack » diesel par quatre unités de batteries reliées à la partie technique de traction électrique du train. Des batteries qui continuent à être chargées durant l’alimentation électrique du train par caténaire et qui seront utilisées sur les sections de lignes non électrifiées.

Outre la réduction des émissions, la conversion apporterait une puissance supplémentaire de 15% comparée à l’utilisation de la traction diésel classique.

Ces rames AGC converties sont essentiellement destinées à la région Sud PACA. Particulièrement à la ligne Marseille-Aix, et à celle de la « Côte Bleue » (Marseille-Miramas par Martigues), dont le coût d’électrification total est jugé excessif en raison du nombre important des ouvrages d’art (tunnels et viaducs) à reconfigurer.

Toutefois, sur ces deux premières lignes, certaines sections seraient électrifiées, ainsi que les gares de Martigues et d’Aix-en-Provence, leurs fonctions terminus permettant de recharger les batteries des rames stationnées.