• Michel Chlastacz

Alstom livre la première rame hydrogène autrichienne


Le 11 septembre 2020 à Vienne, Alstom Transport présentait la première rame I-Lint à hydrogène dans une version destinée à l’opérateur ferroviaire historique national autrichien.

Une rame d’étude mise pour l’occasion aux couleurs des ÖBB et qui va être testée durant trois mois en service commercial sur des lignes régionales à profil difficile et non électrifiées qui se trouvent situées dans le sud du pays*.

Un premier pas direct vers la traction hydrogène, qui est rendu possible par le bilan positif des deux premières années d’exploitation en service commercial des deux rames I-Lint de présérie.

Ces deux rames ont déjà parcouru plus de 180 000 kilomètres sur les lignes du réseau régional LNVG situées autour de Bremerwörde dans le Land de Basse au nord de l’Allemagne.

D’ici 2022, ce sont 14 autres rames I-Lint - des rames désormais de série - et déjà commandées, qui seront livrées au réseau LNVG.

Au total, 41 rames sont en construction ou en commande au profit de trois réseaux régionaux en Allemagne. Alors que la France, l’Italie, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas (où une rame I-Lint a fait une campagne d’essais au début de 2020) s’intéressent également à la technologie de la traction hydrogène...

* Parallèlement, le réseau régional indépendant autrichien du Zillertalbahn a récemment lancé un appel d’offres pour l’acquisition de rames automotrices à hydrogène (voir les actualités de Mobilités Magazine du 17 août 2020).