• Michel Chlastacz

Un train de banlieue sans conducteur en essais à Moscou


Depuis août 2020, une rame de la série Latoshka* roule sans conducteur sur une section de la Ceinture intérieure de Moscou.

Le système de conduite automatique, qui associe commandes informatiques et caméras, a été conçu par un joint-venture entre Siemens Mobility le constructeur ferroviaire russe Sinara.

Ces essais réalisés en situation réelle sur une ligne en service commercial sont les premiers résultats d’un programme ATO (Automatic Train Opérations) lancé en 2017 par les RZD (Chemins de fer russes).

Il a d’abord été décliné sur des engins de manœuvre dans les triages avant que le système ne soit installé sur une rame automotrice de banlieue de série avec de premiers essais réalisés sur le circuit de Chtcherbinka près de Moscou.

En 2021, la rame équipée de l’ATO sera insérée - dans un premier temps sans voyageurs à bord - dans les roulements de la ligne de Ceinture Intérieure moscovite. Avec une automatisation de type dit niveau dit GoA 2 selon le classement UIC.

Ce qui implique, comme durant les actuels essais, la présence en cabine d’un « conducteur non actif » et qui n’est autorisé à intervenir qu’en cas d’urgence, par exemple en cas de freinage intempestif du train ou de la détection d’un obstacle sur la voie.

* Les rames automotrices électriques Latoshka construites sous licence par Ural Locomotives sont la version russe du Desiro Siemens. Ces rames de cinq caisses sont produites en version 3 kV continu et en 25 kV alternatif.