• Michel Chlastacz

Un tram à hydrogène Hyundai Rotem pour Ulsan


Le 13 août 2020, la ville d’Ulsan (Corée du Sud) a signé avec le groupe Hyundai Rotem un accord pour la construction et les essais du premier tramway à hydrogène du pays.

Dans cet accord, Hyundai Rotem se charge à la fois de la construction du véhicule, de la création des infrastructures classiques (voie et signalisation), et de celles liées au mode de traction (station de stockage d’hydrogène et points de chargement).

La ville apporte son aide administrative, les études et le choix du tracé ainsi que les terrains et la réalisation du dépôt-atelier de la ligne. Ligne d’une longueur de 4,6 km et qui devrait relier le centre-ville à la zone portuaire*.

Le matériel roulant - des classiques rames de tramways à plancher bas pouvant rouler à 70 km/h - adoptera la technologie hydrogène Hyundai Nexo testée sur des voitures particulières depuis 2018 et dont la décision d’extension aux matériels ferroviaires et de transport public a été prise par le groupe en juillet 2020.

Les rames d’Ulsan seront équipées de batteries d’une puissance de 95 kW et elles pourraient disposer d’une autonomie de 150 km entre deux charges.

* Cette section de ligne s’intègre dans le projet d’un réseau de tramways de quatre lignes totalisant 48,3 km adopté par la ville en juillet 2019 pour un investissement équivalent à 850 M€. Avec, en première étape d’ici 2027, une première tranche de 23,5 km de lignes qui inclurait la section à traction hydrogène.