• Michel Chlastacz

Quand la « Verte Erin » veut verdir ses trains


Alors que le réseau ferré irlandais reste encore le moins électrifié d’Europe* et que les programmes d’électrification du réseau sont très limités, hormis à long terme l’axe trans-irlandais Dublin-Belfast (165 km), l’opérateur ferroviaire national IE (Iarnrod Éireann) lance un plan de « verdissement » accéléré de rames grandes lignes les plus récentes du parc, dites Class 2200.

Un plan qui serait le premier pas vers un basculement progressif en direction du « sans diesel » prévu d’ici l’horizon 2040.

D’ici début 2022, ce sont 41 des 83 rames diesel électriques quadruples livrées par le constructeur coréen Hyundai Rotem de 2007 à 2011 qui sont concernées.

Elles vont, dans le cadre de leur modernisation à mi-vie, troquer leur motorisation thermique classique contre un pack Rolls-Royce diesel + électrique (375 kW diesel + 150 kW électrique).

Ce pack répondant aux normes Euro 5 aurait des émissions et des consommations réduites de 30% en comparaison de celles d’origine.

Un nouvel équipement qui, dans l’avenir, pourra être transformé aisément en pack moteur « vert » de configuration motorisation électrique plus batteries. Déjà, neuf des 41 rames Class 2000 à transformer en seraient équipées à titre expérimental en 2022.

* Soit seulement 2% du kilométrage du réseau équipé en 1,5 kV continu, avec le DART, le RER de Dublin.