• Michel Chlastacz

Un plan de vingt ans pour l’ERTMS en République tchèque


D’ici 2040, SZDC, le gestionnaire d’infrastructures des Chemins de fer tchèques (CD), devra investir 100 milliards de Couronnes - l’équivalent de 4 Mds€ - pour l’installation de l’ERTMS et de la radio-sol-train GSM-R avec ses nouveaux développements.

Le quart de l’investissement concernera les engins moteurs, une opération pour laquelle l’Union européenne apportera spécifiquement 132 M€ par l’intermédiaire des fonds de cohésion, en sus d’une aide globale à répartir pour l’équipement des corridors.

Aujourd’hui, c’est seulement 2,3% du réseau tchèque (225 km sur 9750 km) qui est équipé de l’ERTMS (plus 3,1% en cours de pose), alors que 25% du kilométrage dispose de la signalisation automatique classique et 35% du bloc manuel ancien.

En outre, 1500 km de lignes sont couvertes par le GSM-R, soit 17% du réseau, alors que le système local de radio sol-train plus ancien dit TRS concerne plus de 51% du kilométrage. En 2030, on vise à équiper du GSM-R 60% du réseau.

Du côté de l’ERTMS, les corridors paneuropéens passant par le réseau CD seront équipés en priorité. Depuis 2012, les travaux d’implantation ont débuté sur le corridor ouest-est entre Prague et les frontières autrichienne et slovaque et sur celui nord-sud entre les frontières polonaise et autrichienne. Deux corridors qui seront totalement équipés ERTMS avant 2025, l’ensemble des autres corridors le sera dès 2030.