• Michel Chlastacz

Des Zefiro pour le nouvel entrant dans la grande vitesse espagnole


Le 7 août 2020, le consortium qui associe Bombardier et Hitachi pour la grande vitesse a annoncé un contrat avec ILSA - nouvel exploitant indépendant des LGV espagnoles - pour la livraison d’ici à fin 2022 de 23 rames « Frecciarossa1000 ».

Des rames de 8 caisses (457 places) d’une puissance de 9800 kW pouvant rouler à 360-400 km/h et qui sont la version italienne mise au point par les deux constructeurs des trains à grande vitesse de la gamme Zefiro de Bombardier.

ILSA - comme Intermodalidad de Levante SA - exploitera en Espagne des services grande vitesse Madrid-Barcelone, Madrid-Valence-Alicante et Madrid-Séville-Malaga.

Le groupe ILSA associe (à respectivement 60 et 40% des parts) l’opérateur historique italien Trentialia, qui exploite une cinquantaine de rames Frecciarossa 1000, et le nouvel opérateur grandes lignes espagnol OFL-SL (Operador Ferroviario de Levante-SL).

Un contrat qui apparaitra comme paradoxal dans le proche avenir. Quand en 2022 les premières rames Frecciarossa 1000 seront livrées à ILSA, elles seront en quelque sorte devenues formellement et financièrement de « pures » rames Hitachi.

Auparavant, Bombardier aura en effet été obligé de céder à Hitachi ses parts dans le consortium. Cela en application des « recommandations » ou plutôt des injonctions de la direction européenne de la Concurrence liées à l’autorisation de la fusion entre Alstom et Bombardier…