• Michel Chlastacz

L’Allemagne veut retrouver son réseau ferré maximum


Au total, « 291 communes et villes qui totalisent plus de trois millions d’habitant peuvent retrouver une connexion ferroviaire », estime APS, l’association allemande Allianz Pro Schiene (Alliance pour le Rail).

Dans le cadre de l’élaboration du plan fédéral « Bahn 2030 », la réponse ferroviaire au défi du changement climatique, l’association se bat pour le développement et la modernisation du réseau ferré.

Après de premiers succès obtenus en faveur de l’électrification des lignes transfrontalières (voir Mobilités Magazine des 10 et 17 juillet 2020), Allianz Pro Schiene se lance dans une nouvelle campagne.

L’association a ainsi recensé sur le territoire allemand 236 lignes ou sections de lignes ferroviaires fermées au trafic voyageurs ou/au trafic fret et qui totalisent 4016 km*.

Selon l’APS, la réouverture de ces lignes aux trafics voyageurs serait un atout important pour atteindre l’augmentation de 25% de la part modale du rail dans le marché voyageurs qui est visée par le plan fédéral « Bahn 2030 ».

Les réouvertures de lignes régionales ou suburbaines aux trafics voyageurs se sont accélérées depuis la réforme ferroviaire de 1994 qui a donné des outils et des aides dans ce domaine aux régions et aux autorités locales.

Depuis, en quinze ans, 933 km de lignes ont été rouvertes aux voyageurs et 364 km au fret.

* Le réseau ferré allemand totalise aujourd’hui 38 500 km de lignes contre 44 600 km à son apogée durant les années 1950-1960.