• Jean-François Bélanger

Les parcs de stationnement paient eux-aussi l’effet Covid


La Fédération Nationale des Métiers du Stationnement (FNMS) apporte un démenti aux constatations relevées çà et là indiquant que l’usage de la voiture aurait fortement augmenté depuis le début du déconfinement. Deux mois après, l’indicateur de la FNMS témoigne de la situation dégradée de ses exploitations.

Les français boudent toujours leur transport en commun depuis le début du déconfinement. Par exemple, une enquête réalisée du 8 au 17 juillet par Conseil Inov 360 auprès de 22 acteurs de transport et de mobilité en Ile-de-France, montrait que l’indice de confiance sanitaire envers les transports en commun ne progressait que lentement, dans ce contexte de crise pandémique persistant.

En dépit d’une amélioration de 19 points d’indice, les franciliens n’avaient pas encore l’intention de reprendre une utilisation normale de ceux-ci. A contrario, ils étaient 31% à déclarer utiliser davantage leur voiture.

Pourtant, ce retour à la voiture n’est pas constaté par la FNMS. Selon cet organisme, il ressort que, sur la première quinzaine de juillet, la fréquentation des parcs de stationnement demeure nettement inférieure à celle de l‘an passé.

Elle accuse une baisse de plus de 23% dans les villes de 15 à 50 000 habitants, de 11 à 14% pour les villes plus importantes, et de plus de 19%, à Paris.

Cette enquête de la FNMS agrège les données de 133 parcs répartis dans toute la France, exploités par 13 exploitants différents, dans 42 villes d’une dizaine de Régions.

Télétravail, gares et aéroports

Pour expliquer les raisons de cette apparente contradiction, il ne reste plus qu’à imputer le maintien du télétravail et du chômage partiel associé à la baisse des rendez-vous professionnels et à l’activité réduite des commerces.

On peut penser aussi que le trafic automobile lié aux différents générateurs d’activité, tels que les gares et aéroports, sont très impactés par le déficit de fréquentation enregistrée par ceux-ci. Ils s’écroulent respectivement de 50 et 72% durant la période !