• Jean-François Belanger

BlaBlaBus met Faure Express dans la tourmente


L’une des filiales du Groupe Raymond Faure Finance (GRAYFF), Faure Express, est en difficulté suite à la rupture du contrat passé avec BlaBlaBus (ex OuiBus).

Partenaire depuis septembre 2015, de la filiale SNCF OuiBus, qui a finalement rejoint le groupe BlaBlaCar pour devenir depuis BlaBlaBus, Faure Express exploitait plusieurs lignes interrégionales (dites « lignes Macron ») depuis Lyon vers Paris, Genève, Nice, Grenoble…, et depuis Grenoble vers Paris.

Plus récemment, depuis deux ans, toujours avec ce même partenaire, Faure Transport passait un accord de franchise supplémentaire inédit, portant sur la desserte de 18 villes d'Auvergne-Rhône-Alpes, depuis l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry. Elles incluent des connexions depuis et vers l’aéroport jusqu'à Brive, Périgueux, Bordeaux…

C’était l’époque où le trafic aérien s’emballait et que les français découvraient les avantages du transport longue distance par autocar et à bas prix.

La conjoncture s’est aujourd’hui totalement inversée, et le contrat passé avec Faure Express a été brutalement rompu par BlaBlaBus à l’issu du confinement, et ce dans des conditions qui sont désormais contestées par les syndicats.

Même si les accords de franchise évoqués précédemment ne sont pas concernés par cette rupture, ce sont tout de même 51 salariés de l’entreprise dauphinoise qui voient désormais leur emploi menacé.

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale