• Jean-François Bélanger

1 km à pied limite le coût des déplacements domicile-travail


Après le Loi d’Orientation des Mobilités, la start-up francilienne "1km à pied", lancée l’année dernière par Laure Wagner et Wai-ki Tong, surfe sur la montée en puissance actuelle du télétravail pour proposer aux entreprises des solutions afin de limiter les frais de déplacement domicile-travail de leurs collaborateurs.

Après une expérience chez BlaBlaCar, Laure Wagner s’est engouffrée dans l’une des brèches ouvertes par la dernière Loi d’Orientation des Mobilités.

Plusieurs mois après son adoption, elle fait le constat que moins de 10% des entreprises concernées ont construit leur plan de mobilité et qu’aujourd’hui 76% des déplacements domicile-travail s’effectuent en France en voiture.

Le gisement d’économie pour les entreprises est donc d’importance, d’autant qu’avec la crise sanitaire, le télétravail s’est considérablement répandu. Car 1km à pied s’adresse aux responsables des Ressources Humaines.

Dans un premier temps, en fonction des data-données, la start-up effectue ses préconisations : marche, vélo, micro-mobilités, co-voiturage, transport public, télétravail…

Ses services vont même jusqu’à proposer de réduire les coûts domicile travail en rapprochant les collaborateurs sur les entreprises multi-sites. Car on observe aussi que le turn-over est plus important au fur et à mesure que les distances entre domicile et travail sont importantes.

Dans un deuxième temps, après un état des lieux, un diagnostic est effectué. Il en coûte entre 50 centimes et 4 € par collaborateurs selon la taille de l’effectif. Ensuite, un plan de mobilité est effectué pour un coût de 5 000 €, sachant que les tarifs s’adaptent.

Déjà plusieurs entreprises ont rejoint 1km à Pied : Mobivia, Point P, Mc Donalds…Pour accélérer sa croissance, l’entreprise réfléchit à une prochaine levée de fonds. Rien qu’en France, il existe en effet 70000 entreprises multi-sites.