• Jean-François Belanger

A Aix-les-Bains, Vélodéa met les bouchées doubles


La Communauté d’Agglomération Grand Lac lance son système de location de vélos sous la marque Vélodéa, gérée par Ecomobilité-Savoie-Mont-Blanc.

Dans le cadre du prochain Plan de Déplacements Urbains décennal en cours d’approbation, il doit devenir la vitrine et le fer de lance du développement des vélos dans la station thermale et au-delà.

Jusqu’à présent, en dehors des loueurs privés, ce système existait déjà dans le cadre des transports en commun locaux, Ondea, une marque du groupe RATP. Mais à partir de ce 1er juillet, c’est Vélodéa qui lui succède, en plus grand et en plus ambitieux.

Grand Lac, qui représente 28 communes pour 75 000 habitants, a investit 90 000 € dans une vélo-station située en face de la gare SNCF. Pour démarrer, elle sera dotée d’une centaine de vélos à assistance électrique (VAE), d’autres classiques et de quelques vélos-cargos, soit un investissement total de plus de 200 000 €.

Il s’agit de matériel français, en provenance du fabricant Arcade de la Roche-sur-Yon. De plus, la Communauté d’Agglomération va se doter progressivement d’arceaux et d’abris pour vélos. La gestion de Vélodéa a été confiée à Ecomobilité Savoie-Mont-Blanc, une Société Publique Locale dirigée par Julien Manniez, dont le siège est à Chambéry et qui exploite déjà plusieurs Vélostations de ce type dans les deux départements savoyards.

Vélodéa propose des locations à partir de la demi-journée jusqu’à l’année, pour des vélos classiques, ou jusqu’à trois mois, pour les VAE, à des tarifs particulièrement attractif (30 € par mois pour un VAE). Des couplages tarifaires sont possibles pour les abonnés Ondea.

Un centre d’expertise

Car l’idée de Grand Lac est de se servir de Vélodéa comme levier de promotion pour la pratique du vélo. Des contrôles techniques sont organisés régulièrement, des apprentissages au vélo, pour enfants ou personnes âgées seront aussi proposés, des conseils à l’achat et aux subventions….

Ici, le potentiel du vélo est important. Sa part modale à Aix-les-Bains est calculée entre 1 et 2% et, depuis le début du déconfinement, les transports en commun sont comme ailleurs à la traine.

Selon certaines études fournies à Grand Lac, ce serait 20% des déplacements communautaires qui pourraient être assurés par des vélos.