• Michel Chlastacz

Un pôle d’échanges en construction en gare de Montaigu


C’est la première gare de la ligne Nantes-La Roche-sur-Yon-La Rochelle-Saintes-Bordeaux qui se trouve située hors de la zone périurbaine desservie notamment par le tram-train Nantes-Clisson.

Montaigu-de-Vendée n’en subit pas moins la forte attraction de l’« archipel urbain nantais ». Avec plus de 300 000 voyageurs par an, c’est la troisième gare de Vendée en importance de trafic, dans lequel les migrants-alternants travail/études vers Nantes sont majoritaires.

Aussi, les travaux d’un montant de 11,1 M€ lancés par SNCF Réseau et financés par l’État (18%), la région des Pays de la Loire (50%) et la Communauté Terres de Montaigu (32%) visent à la création d’ici 2022 d’un Pôle d’Échanges Multimodaux (PEM).

Intégré dans le plan d’urbanisme, il s’assortit de la création d’un pont-rail associant deux voies routières et une voie « modes doux ». Réalisé de juin 2020 à août 2021, il est financé par Terres de Montaigu (6,22 M€).

Côté ferroviaire, après la restauration de fin 2019 à septembre 2020 de la gare à l’architecture typique du « Chemin de fer Paris-Orléans »*, les travaux consisteront dans la construction d’un passage souterrain qui remplacera la passerelle existante, dans l’allongement des quais avec mise en accessibilité PMR et dans le réaménagement des abris voyageurs.

* La ligne Nantes-La Roche-sur-Yon, construite en 1862 par le P.O. amorçait un axe Nantes-Limoges.