• Christine Cabiron

Nantes investit dans des minibus au gaz


Nantes métropole et la Semitan ont investi 1,6 M€ dans l’acquisition de 18 minibus fonctionnant au GNV. Ces véhicules sont destinés au service de transport de personnes à mobilité réduite.

Nantes métropole poursuit sa politique en faveur de l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Avec la Semitan, son opérateur de mobilité, la collectivité vient d’acheter 18 minibus fonctionnant au GNV.

Le cahier des charges de ces derniers - fabriqués par Iveco et Trouillet cars & bus - a été élaboré en lien avec les conducteurs, les agents de maintenance et les représentants des personnes en situation de handicap.

3 places UFR

Les minibus sont dotés d’une attache à trois points pour les accroître la sécurité et la stabilité des personnes en fauteuil roulant. L’ouverture de la porte latérale électrique est déclenchée par télécommande par le conducteur. L’emmarchement a été optimisé pour faciliter l’accès au véhicule.

Ces minibus comptent trois emplacements pour les fauteuils et sept places assises. L’acquisition de ces 18 minibus, longs de 7,2 mètres, représente un investissement de 1,6 M€.

6116 personnes inscrites

Le service Proxitan, créé il y a 40 ans sous le nom de Handitan, est opéré avec 32 véhicules. Soixante cinq conducteurs assurent le transport des 3116 personnes inscrites.

En 2019, 169 000 courses ont été enregistrées, soit une moyenne de 750 par jour.

Nantes métropole mène depuis des années une politique en faveur de l’accessibilité et de l’inclusion des personnes en situation de handicap. Elle a été l’une des premières collectivités à mettre en service des véhicules à plancher bas et adapter les quais pour faciliter l’accès aux transports publics.

Elle s’est dotée en 2009 du premier schéma de mise en accessibilité du réseau urbain.