• Michel Chlastacz

SNCF International au chevet de la future grande vitesse tchèque


Le 2 juin 2020, SNCF International a conclu un accord d’assistance et de conseil avec SZ, le gestionnaire d’infrastructures ferroviaire tchèque, pour mettre en place un réseau de lignes à grande vitesse.

Cet accord qui a été précédé d’un agrément en avril 2019, vise la construction d’une LGV en Y Prague-Brno/Olomouc-Ostrava.

Après études et mise au point des financements, le lancement de la construction est prévu pour 2025, avec la mise en service d’une première section de ligne dès 2028.

Auparavant, une section-pilote de 23 km sera créée à partir de la ligne Prague-Brno entre Praha-Bechovice à l’est de l’agglomération praguoise jusqu’à Poricany.

Un accord comparable avait été signé début 2020 avec PKP-PLK, gestionnaire d’infrastructures ferroviaires polonais pour la réalisation du système de lignes à grande vitesse autour de l’aéroport central dit CPK.

Mais en République tchèque, à la différence de la Pologne où existe déjà une ligne à grande vitesse (quoique limitée à 200- 250 km/h) et où le réseau doit s’étendre avec une nouvelle ligne, les infrastructures restent ici à créer.

E effet, les rames Pendolino des CD (l’exploitant ferroviaire historique tchèque) utilisent le réseau classique sur lequel, grâce à leur système de pendulation, elles peuvent roulier à 180 km/h sur certaines sections des axes Prague-Brno-Breclav et Prague-Ostrava, au lieu des 160 km/h admis en limite pour les trains classiques.