• Pierre Cossard

Mobilités : le retour de la voiture ?


Sondage* à l’appui, Direct Assurance constatait le 11 juin 2020 , soit un mois après le début du déconfinement que la voiture occupait, quoi qu’il soit dit, une place stable et centrale dans la vie des Français !

Privés de déplacements pendant plusieurs mois, comment les Français ont-ils vécu leur mobilité avant et pendant le confinement ? Ont-ils l’intention de faire évoluer leur mobilité dans les mois à venir ?

Direct Assurance, spécialiste de l’assurance automobile en direct, a mené avec l’institut Viavoice, un sondage en deux vagues, questionnant les Français sur leur mobilité, pendant le confinement puis après trois semaines de déconfinement.

Deux constats majeurs se dessinent : tout d'abord, les transports collectifs connaissent des baisses de fréquentation entre ces deux périodes, mais à long-terme leur fréquentation reviendra à leur niveau antérieur.

Enfin, à l'image du constat de la première vague, la voiture demeure un moyen de transport largement privilégié des Français et solidifie sa place centrale.

Clairement, pendant les premières semaines de déconfinement, les franciliens ont évité les transports en commun.

C’est notamment en Ile-de-France que les craintes vis-à-vis des transports en commun sont plus clairement exprimées :

  • Les transports en commun étaient utilisés par 54% des Franciliens avant le confinement. Depuis le déconfinement, la fréquentation a chuté à 33%. Sur le long terme, les Franciliens déclarent vouloir reprendre les transports en commun à 46%, soit une fréquentation bien en-deçà de la normale.

  • La baisse la plus forte s’observe chez les 18-24 ans. En effet, avant le confinement, 47% des 18-24 ans déclaraient utiliser les transports en commun, alors qu’ils sont 36% seulement à envisager de les utiliser sur le long terme.

Autre phénomène perceptible à travers les résultats de cette enquête, on constate qu’avec la crise sanitaire, la voiture reste un élément stable et central dans la vie quotidienne des Français.

Interrogés sur la fréquence d’utilisation de leur voiture avant le confinement, ceux qui possèdent un véhicule sont 85% à en avoir un usage intense (48% tous les jours ou presque et 37% plusieurs fois par semaine).

Lorsqu’ils sont questionnés sur leurs intentions pendant l’été, ils sont 84% à prévoir de conduire leur automobile de manière tout aussi intense (33% tous les jours ou presque et 51% plusieurs fois par semaine).

Pour ce qui est des prévisions pour la rentrée de septembre, ils sont de nouveau 84% à déclarer qu’ils conduiront leur voiture de manière très régulière (44% tous les jours ou presque et 40% plusieurs fois par semaine).

Parmi ceux qui ne possèdent pas de voiture, 48% ne prévoient pas d’acheter un nouveau moyen de transport (trottinette, vélo, voiture, deux-roues motorisé, autre).

Pour ceux qui en prévoient l’acquisition, 16% opteraient pour une voiture d’occasion et 9% pour une voiture neuve. Le vélo a connu un regain d’intérêt démontré à maintes reprises depuis le début de la crise mais parmi les personnes interrogées, 10% en prévoit l’achat, alors qu’ils étaient 17% a y songer lors de la vague d’avril 2020…

*Etude d’opinion réalisée en ligne : du 24 au 27 avril 2020 puis du 29 mai au1er juin 2020 par Viavoice pour Direct Assurance. Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, résidant en France métropolitaine. Représentativité assurée par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, régions, catégories socio-professionnelles.