• Pierre Cossard

Transports publics : le cri d’alarme


Valérie Pécresse, président d’Ile-de-France Mobilités, et Louis Nègre, président du Groupement des Autorités Responsables de Transport, ont co-signé une tribune dans le Parisien du 7 juin 2020, dans laquelle ils rappellent que « les transports du quotidien ne doivent pas être les grands oubliés des plans de sauvetage ».

Constatant que les AOM sont pris entre la nécessité de maintenir un niveau d’offre élevé et une chute des recettes, ils demandent au gouvernement d'apporter « une compensation des pertes de versement mobilité et de recettes tarifaires subies par les autorités organisatrices de la mobilité ».

Selon eux, le déficit des transports publics pour 2020 pourrait atteindre 4 Mds€ selon eux, dont 2,6 milliards pour Île-de-France Mobilités.

Sans une aide rapide et massive de l’Etat, Valérie Pécresse et Louis Nègre estiment que les AOM « ne pourront plus payer la RATP, la SNCF, et toutes les autres entreprises de transport dès cet été »...