• Michel Chlastacz

L’initiative locale pour rouvrir des lignes aux voyageurs en Allemagne


Le 16 mai 2020, le réseau régional du Nord West Bahn (NWB) lançait ses nouveaux services cadencés à l’heure sur une petite ligne de Westphalie entre Rheinkamp et Kamp-Linfort (12 km) dans les confins ruraux de Duisbourg.

Ici comme dans d’autres länder*, il s’agit d’une ligne auparavant délaissée et sur laquelle on a revitalisé le trafic voyageurs.

Dans le cas de la ligne de Rheinkamp c’est d’une ouverture aux voyageurs qu’il s’agit, puisque cette ligne était liée au fret et à la desserte minière.

Les mines, fermées en 2012, ont été transformées en parc paysager régional, dont la desserte en transport public a conduit à une réouverture partielle de la ligne sur 7 km avec création d’une gare provisoire desservie toutes les heures par le NWB pour un investissement de 1,5 M€.

Les autorités locales voient plus loin. Associées à un groupe de travaux publics, elles ont créé une société ferroviaire et acquis la ligne en 2019.

D’ici 2026, elle sera modernisée (voie, signalisation) et prolongée jusqu’au centre-ville de Kamp-Lintfort, tandis que sera créé un nouveau raccordement avec le réseau de DB Netz pour faire circuler des trains directs de Duisbourg au parc régional.

Un investissement de 18 M€ réparti entre État (68%), Land (20%) et société ferroviaire locale (12%).

* Près d’un millier de kilomètres de lignes locales ont été rouvertes au trafic voyageurs depuis la réforme ferroviaire de 1994 en Allemagne.