• Jean-François Belanger

Réseau Action Climat demande davantage de moyens pour le fer et le vélo


Réseau Action Climat, qui fédère les associations impliquées dans la lutte contre le dérèglement climatique et est le référent français du Climate Action Network, s’élève contre les aides accorées par la France au transport aérien et routier par rapport au ferroviaire et au vélo.

« Le gouvernement déraille ». C’est ainsi que Réseau Action Climat illustre le soutien accordé par l’Etat français pour sauver la compagnie Air France, ceci sans contreparties environnementales et sociales solides.

Une stratégie qui, selon lui, laisse planer un doute quant à la volonté du gouvernement d’opérer une réelle transition écologique dans les secteurs des transports.

Réseau Action Climat s’élève aussi contre l’inégalité de traitement dans le domaine de la distanciation entre les avions et les trains, au détriment de la sécurité sanitaire et du train, toujours selon lui.

Les annonces du gouvernement sur le report modal de l’avion vers le train restent floues. Par ailleurs, le mouvement rappelle qu’en Allemagne, 7 Mds€ ont été débloquée pour la Deutsche Bahn alors qu’en France Jean-Pierre Farandou, le patron de la SNCF, évoquait des pertes à hauteur de 2 Mds€, et que Jean-Baptiste Djebbari, le secrétaire d’Etat aux Transports, parlait de potentiels retards de travaux pour le réseau ferroviaire.

500 M€ en faveur du vélo

Enfin, concernant la levée progressive du confinement, Réseau Action Climat demande au gouvernement français la mise en œuvre d’un « fonds d’urgence vélo » de 500 M€, afin de lutter contre le retour à un usage massif de la voiture individuelle.

Rappelant que plusieurs études semblent indiquer un lien entre pollution de l’air et la mortalité liée au Covid-19, Réseau Action Climat souhaite le développement du vélo qui contribue à l’activité physique après une période de confinement.

Selon l’organisme, des investissements doivent être consentis pour l’accroissement des pistes cyclables et l’offre de stationnement, la généralisation de l’aide à l’achat des VAE, l’instauration d’un chèque réparation, la systématisation du forfait « mobilités durables », l’apprentissage du vélo à l’école, l’organisation de bourses à vélo…