• Pierre Cossard

Un tissu contre le coronavirus ?


Spécialisée dans la commercialisation de textiles depuis 15 ans, la société Trajet-Aunde annonce aujourd’hui avoir développé des textiles révolutionnaires désinfectants et décontaminants, capables d’auto-éliminer la charge virale, notamment celle liée au coronavirus.

En fin de production, il est ajouté un process de fabrication supplémentaire qui octroie au textile des propriétés désinfectantes et décontaminantes.

Selon le fabricant, il n’est plus besoin de laver ou de désinfecter le tissu entre 2 utilisations par 2 individus différents : après une minute, le tissu a de lui-même éliminé quasiment l’intégralité (plus de 99.99%) de la charge virale, ce qui réduit quasiment à néant le risque de transmission du virus d’une personne à l’autre.

De plus, la présence de ce tissu dans un espace améliorerait significativement la décontamination de l’air ambiant puisque la surface revêtue du textile détruit les particules en suspension qui s’en approchent. Cette décontamination est valable tant pour la charge virale que pour la pollution (NOx, COV...)

Ce processus de fabrication a déjà été mis en place sur les productions de velours pour transports en commun pour permettre aux clients de Trajet-Aunde, qui doivent actuellement répondre à des normes sanitaires très strictes quant à la limitation de la propagation de la Covid19, d’équiper leurs sièges afin de pouvoir accueillir leurs usagers dans les conditions sanitaires les plus saines et les plus sécuritaires possibles.