• Michel Chlastacz

FNAUT, GART France Urbaine face au déconfinement dans les transports


Les interrogations sur les conditions du déconfinement continuent de se poser chez les acteurs du monde des transports publics. Après les opérateurs, les associations d’usagers et les autorités organisatrices expriment leurs craintes, tout en proposant des solutions pratiques sur la base de la sécurité des voyageurs et des personnels.

Ainsi, concernant le port du masque, la FNAUT le conseille sur « l’ensemble de l’espace public afin de ne pas stigmatiser les (seuls) transports publics ». La Fédération préconise l’installation de distributeurs de gel hydro-alcoolique dans les bus trains et tramways, l’ouverture-fermeture de toutes portes aux arrêts, le marquage des quais, la désinfection fréquente des véhicules et l’isolement total du conducteur.

Globalement, la FNAUT veut une politique d’offre avec « une montée en puissance rapide (d’ici la fin mai) pour passer de 30% à 70% puis 100% de (taux de) fonctionnement. (Ce qui est une) première exigence pour favoriser la distanciation (des voyageurs) ».

Une offre qui, dans le cas des bus « doit bénéficier de davantage d’espace avec priorité aux carrefours ». Côté TER, la Fédération des Usagers demande « un aller-retour minimum sur chaque ligne et le service maximum sur les lignes très fréquentées pour étaler les pointes ».

Des préconisations à mettre en regard avec le constat et les questions des Autorités Organisatrices. Fin avril, le GART et France Urbaine ont publié une « Contribution à la préparation du déconfinement ».

Côté constat, le secteur est frappé de plein fouet par la chute des trafics et des recettes commerciales (410 M€ par mois), et celle à venir du Versement Mobilité (1,9 Md€ sur 12 mois).

La visibilité de l’offre à venir au 11 mai 2020 est estimée à 72% selon le tiers des adhérents du GART qui représentent les réseaux des métropoles, avec un trafic moindre en raison de l’accessibilité d’une place sur deux.

Les questions portent notamment sur l’obligation du port des masques (qui fournit, qui contrôle ?), la désinfection des véhicules et la fourniture de gel, la suspension de l’interdiction de la montée par l’avant là où elle est s’applique.