• Michel Chlastacz

Bombardier et Trenitalia s’engagent pour l’ETR 500


Le 30 avril 2020, Bombardier Transport et Trenitalia, exploitant historique des chemins de fer italiens, ont signé un contrat de maintenance pour les rames à très grande vitesse (300 km/h) ETR 500* qui assurent depuis 2008 les services dits « Frecciarossa », notamment sur l ‘axe Milan-Rome-Naples, véritable colonne vertébrale du réseau transalpin.

Un contrat d’une durée de six années renouvelable pour six années supplémentaires par option. Il s’assortit d’éléments logistiques intégrés avec la fourniture de composants et de pièces détachées neufs ou réparés et reconditionnés en fonction de leur cycle de vie dans les sites du groupe, notamment celui de Vado Ligure situé près de Gênes.

Bombardier s’engage notamment à livrer en 48 heures un choix de 120 pièces et composants des trains, parmi lesquels des éléments importants comme les systèmes de refroidissement ou les transformateurs.

Les 58 rames ETR 500 qui appartiennent à la flotte de Trenitalia ont été construites au milieu des années 1990 par un consortium international qui associait alors Bombardier, Alstom, Ansaldo Breda et Technomasio.

S’ajoutent à cette flotte celle plus récente des 50 Zefiro V 300 dits « Frecciarossa 1000 » qui ont été construits dans le cadre d’un consortium associant Bombardier et Hitachi.

* En février 2009 une rame ETR500 qui, à 362 km/h, a battu le record d’Italie de vitesse sur rails sur la ligne nouvelle BologneFlorence.