• Pierre Cossard

BYD mise sur un avenir tout électrique


Au-delà des transport collectifs de l’Hexagone, où le constructeur chinois BYD peine pour l’instant à traduire sa notoriété internationale en immatriculations conséquentes, l’industriel souhaite renforcer son implantation européenne dans les secteurs de l’automobile et du transport de marchandises.

BYD a donc annoncé le 4 mai 2020 la commercialisations sur le marché norvégien de son nouveau SUV compact Tang électrique hybride rechargeable, donné avec une autonomie de 520 km.

Le constructeur a également prévu d’introduire en Europe, dans le courant de l'année, une gamme complète de modèles électriques à batterie (BEV) pour le secteur des véhicules commerciaux, dont un fourgon, des camions de distribution rigides de 7,5 et 19 tonnes, et un tracteur de remorquage…