• Michel Chlastacz

Railccop veut rouvrir la liaison Bordeaux-Lyon


Espoir de réouverture pour la transversale Bordeaux-Lyon ? La coopérative ferroviaire Railcoop* voudrait rouvrir d’ici 2022 l’un des deux itinéraires possibles entre les deux agglomérations.

Celui du Nord via Périgueux, Limoges, Guéret, Montluçon, Saint-Germain-des-Fossés et Roanne, dont l’offre de bout en bout est interrompue depuis 2012 avec des services inter-régionaux limités à la section Bordeaux-Montluçon, tandis que des TER Auvergne-Rhône-Alpes relient Montluçon à Clermont-Ferrand.

Toutefois, il n’est pas coupé techniquement, à la différence de l’itinéraire Sud via Brive, Ussel, Clermont-Ferrand et Saint-Étienne, dont la section centrale Ussel-Laqueuille-Volvic a été fermée au trafic en raison de son état.

Une étude Systra démontrerait qu’une rotation accélérée des matériels associée à des coûts de structures réduits rentabiliserait la démarche de Railcoop, qui a donc l’intention de lancer une offre initiale de trois allers -retours quotidiens assurés avec six rames Coradia Liner louées à Alstom.

Railcoop veut négocie avec SNCF Réseau des sillons permettant un nombre optimum de correspondances dans les gares desservies.

Dans un premier temps, la coopérative a l’ambition de lever 1,5 M€ auprès de 3000 sociétaires afin d’acquérir sa licence ferroviaire, puis d’emprunter 11 M€ afin de lancer ses services.

* Railcoop, « société coopérative d’intérêt collectif » créée en 2019, est installée près de Figeac (Lot).