• Jean-François Bélanger

La Métropole de Lyon soigne ses automobilistes


Depuis le début du confinement, les élus lyonnais ont rapidement rendu gratuit le stationnement de surface. Aujourd’hui, c’est la Métropole qui offre aux abonnés du boulevard périphérique nord de Lyon la gratuité pour le mois de mai.

Compte tenu du fait que la facturation pour les abonnés s’effectue par prélèvement à la fin du mois précédent celui d’usage, il ne fait aucun doute que nombre des 4 347 abonnés recensés à la fin février, s’étant vu prélevée leur facture fin mars, l’ait amortie en avril.

Avec une baisse de 85% du trafic observée depuis le début du confinement, ils sont forcément nombreux à avoir payé un service qu’ils n’ont pas utilisé.

C’est ainsi que justifie David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, pour accorder la gratuité du boulevard périphérique nord de Lyon, à ces abonnés pour le mois de mai.

Par ailleurs, les conditions générales de vente seront amendées pour faciliter les modalités de résiliation d’abonnement pour les usagers qui le souhaiteraient.

Le boulevard périphérique nord de Lyon est une infrastructure longue de 25 kilomètres environ, dont seulement une partie est à péage. Limitée à 70 km/h, elle enregistre une fréquentation quotidienne de 150 000 véhicules en période habituelle.

Les mesures qui viennent d’être annoncées prennent effet immédiatement, mais devront être validées par les élus métropolitains, vraisemblablement lors de la prochaine séance qui doit se tenir en juin prochain. Son impact financier pour la Métropole est estimé à environ 250 000 €.