• Jean-Philippe Pastre

Extensions 100% électriques en technologie IMC à Zürich


Selon le site Sustainable Bus, le réseau VBZ de Zürich (Confédération Helvétique) poursuit ses investissements en faveur de l'électrique bifilaire IMC. Après avoir reçu les trois trolleybus de 24 mètres tri-caisses en 2019, l'opérateur renouvelle sa confiance au constructeur national Hess pour cette nouvelle commande.

Depuis le mois de mars 2020, ont commencé les livraisons de 9 unités de Hess Lightram19 articulés bi-caisses de 18,7 m de longueur hors-tout. Le mode « hors fil » est assuré par un pack batteries, la chaîne de traction étant fournie par ABB. Ces nouveaux autobus seront déployés sur la ligne n°83 ainsi que sur les futures extensions de réseau 100% électriques. Il s'agit ici des lignes 69 et 80. Les travaux de génie électrique sont annoncés, au plus tard, pour 2024.

Sustainable Bus évoque le fait que seule une partie du parcours serait dotée de lignes aériennes de contact, comme c'est le cas pour la ligne n°83. Cette dernière, a été la ligne pilote pour le mode autonomie en IMC (In-Motion-Charge) et semble donner entière satisfaction : face à l'affluence (de 1,5 millions de passagers/an à 2,5 millions), les fréquences de passages aux arrêts ont été renforcées à moins de 8 minutes ce qui explique l'acquisition de nouveaux véhicules.

Le réseau VBZ a également testé le Hess Swisstrolley Plus : un modèle à la charge utile accrue (+ 1 tonne), une optimisation poussée de l'électronique de commande et des batteries portant l'autonomie IMC à 30km effectifs. En prime, la chaîne de traction ABB ainsi revue offre un bénéfice de 15% en consommation électrique par rapport à la génération précédente.

La belle moisson du Hess Lightram IMC

Le Hess Lightram est exploité à Berne, Lucerne, Salzbourg et Zürich (versions 19 et 24). Ajoutons à cette liste la commande du Sytral de Lyon. Contrairement à ce que nous avions annoncé, les Hess Lightram articulés pour Lyon seront à chaîne de traction ABB.

Ces 20 machines, dont les livraisons commenceront au cours de l'année 2021, seront exploitées sur la ligne TCL C13, qui profitera dès lors de la « réunification » des tronçons nord et sud, supprimant ainsi une rupture de charge pour les passagers en provenance de la rive gauche du Rhône vers la Croix-Rousse et Caluire-et-Cuire.

La technologie IMC permettra une adaptation des itinéraires au gré de l'avancement de travaux d'urbanisme sur le secteur de la Part-Dieu et facilite la continuité d'exploitation à proximité de l'arrêt Hôtel-de-Ville Louis Pradel.