• Jean-Philippe Pastre

Les organisations industrielles à l'épreuve du Covid-19


Avec les communiqués des groupes Daimler, Michelin, Goodyear-Dunlop annonçant leurs arrêts de production, c'est l'annonce d'un gel des livraisons d'autocars et d'autobus qui se profile.

Les situations sont variables d'un constructeur et d'un pays à un autre. En France, il y a arrêt momentané ou production ralentie. Ainsi chez Iveco Bus et Heuliez Bus, les usines française sont arrêtées cette semaine dans la perspective d'une réorganisation compatible avec les prescriptions sanitaires pour la semaine prochaine.

Mais la République Tchèque ayant imposé une fermeture des frontières, les productions de Vysokè Myto (Crossway) sont bloquées. VDL Bus&Coach produit normalement, tout comme les industriels Turcs ou Polonais (Solaris Bus, et sites M.A.N ou Volvo Buses établis en Pologne). M.A.N envisage l'arrêt de ses sites de production uniquement en cas de cas de force majeure.

Situation contrastée chez Van Hool : en Belgique l'usine a cessé sa production, tandis que le site de Skopje en Macédoine sort toujours des autocars jusqu'à nouvel ordre. Situation plus compliquée en Italie ou en Espagne où les mesures de quarantaine son extrêmement strictes et particulièrement sévères.

En conséquence les constructeurs et carrossiers nationaux de ces deux pays sont totalement à l'arrêt. Pour les constructeurs et pays fonctionnant encore, le problème de la poursuite de la production va se poser à terme puisque des équipementiers majeurs comme Michelin ou Goodyear-Dunlop ont arrêté toute production à l'échelle de l'Europe.

Pour des groupes comme Bosch, Continental ou ZF ce n'est plus qu'une question de jours également... Quoi qu'il en soit, obtenir livraison de son véhicule ne sert, pour le moment, pas à grand chose en France : les centres d'étalonnage et de contrôle technique sont fermés puisque n'étant pas assimilés à des ateliers de réparation...

Des fermetures qui pourraient avoir des conséquences s'étendant bien au-delà de la fin des mesures de confinement en raison de la désorganisation des agendas et de l'ingérable affluence qui s'en suivra pour les centres de contrôle technique.

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale