• Jean-François Belanger

Sud Paca veut des batteries rechargeables dans ses TER


Renaud Muselier, président de Sud-Paca, a écrit à Jean-Pierre Farandou, président de la SNCF, pour accélérer l’expérimentation des trains à batteries rechargeables sur la liaison Ter entre Marseille et Aix-en-Provence, en vue de la transition énergétique des trains roulant au diesel.

Dans le cadre de son Plan Climat, « Une Cop d’avance », la Région Sud-Paca avait lancé en 2018 une étude en partenariat avec l’Etat et la SNCF afin de rechercher les solutions alternatives à l’électrification par caténaire des lignes Marseille-Aix et Nice-Plan du Var, lignes sur lesquelles circulent des trains TER à moteurs diesel.

A son issue, les trains à batteries rechargeables étaient apparus comme la solution la plus opportune, permettant notamment de diminuer l’empreinte carbone du transport de 5 600 tonnes de CO2 par an.

Dans la foulée, le conseil régional a voté un protocole d’accord avec d’autres Régions : Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et Hauts de France. En Sud-Paca, il s’agit de constituer un train à expérimenter sur la ligne Marseille-Aix, à forte densité de circulation, et d’autres lignes urbaines autour de Marseille et d’Avignon.

Mais SNCF Réseau, maître d’ouvrage des travaux, a repoussé la présentation de ce projet à son comité d’établissement. « Ces atermoiements nous inquiètent. C’est pourquoi j’ai sollicité Jean-Pierre Farandou, afin qu’il nous aide à mettre en place l’expérimentation de ces trains, car il n’y a qu’ensemble que nous parviendrons à changer les choses et à avoir une Cop d’avance », a indiqué Renaud Muselier, président de Sud-Paca et par ailleurs président de Régions de France.