• Pierre Cossard

Covid-19 : les transports scolaires à l’arrêt


Les professions du transport routiers de voyageurs souffraient déjà des contrecoups touristiques de l’épidémie de Covid-19. L’annonce du président Emmanuel Macron, le 12 mars 2020, de la fermeture de l’ensemble des établissements scolaires français à compter du 16 mars, et ce « jusqu’à nouvel ordre », rajoute un facteur de stress supplémentaire.

L’arrêt des transports scolaires, consécutif à la fermeture des écoles, sur l’ensemble du territoire va encore fragiliser un peu plus la profession autocariste. L’assouplissement du recours au chômage partiel, le président ayant même évoqué des mesures « exceptionnelles et massives », la prise en charge intégrale de certains salariés par l’Etat, et le report de paiement des charges seront-ils suffisants pour atténuer cette perte d’activité ?

Pour l’instant, les transports publics restent maintenus sur le territoire hexagonal, mais il est tout de même demandé aux Français de limiter leurs déplacements au strict nécessaire.

La crise du coronavirus fait entrer le pays dans l’inconnu.