• Michel Chlastacz

Bombardier remet le premier Omneo Premium à Centre Val de Loire


Le 28 février 2020 sur le site Bombardier de Crespin (Nord), François Bonneau, président de la région Centre-Val de Loire, et Stéphane Coursier, directeur régional SNCF Mobilités, ont officiellement réceptionné la première rame Omneo.

Première d’une commande de 32 unités, elle sera suivie de trois autres cette année, qui seront progressivement en service commercial à partir de juillet, l’ensemble de la commande devant être livrée d’ici fin 2022.

Un contrat de 460 M€ financé par l’État dans le cadre du transfert des TET avec le remplacement des voitures Corail tractées et auquel s’ajoute un investissement de 70 M€ (dont 20 M€ apportés par l’État) pour la construction à Orléans d’un centre de maintenance dédié aux nouvelles rames, avec un atelier couvert disposant de 4 voies de 110 m de longueur et d’un faisceau de 6 voies de garage extérieures.

Ces rames Omneo Premium sont issues de la même plate-forme de Bombardier que les Regio 2 N, dont 348 unités sont livrées ou en commande.

Les Omneo Premium, destinées aux relations express à longue distance, sont en cours livraison à la Normandie pour Paris-Rouen-Le Havre/Caen-Cherbourg (40 unités), tandis que les Hauts de France en ont commandées 19 exemplaires à livrer d’ici mi-2023 pour les liaisons Paris-Amiens-Saint-Quentin/Maubeuge.

Les Omneo Premium Centre-Val de Loire proposent 370 places assises par rame soit une capacité de 1110 places pour une unité de trois rames avec sièges larges, tablettes, liseuses, prises électriques et USB participent au confort du voyage dans une atmosphère chaude où dominent les teintes jaunes, tandis que des éléments de décor de type vitrail rappellent le patrimoine du Val de Loir...

Au-delà de l’esthétique, l’enjeu global est de taille. Puisqu’il s’agit de créer - sur la base des ex-liaisons TET transférées par l’État à la Région - un nouveau réseau structurant qui se situera au cœur de l’ensemble TER Centre-Val de Loire*, et qui se trouve re-dénommé Remi Express comme Réseau de Mobilité Interurbaine.

Un réseau qui regroupe les lignes ex-TET transférées en 2017 par l’État à la région, les relations Paris-Orléans-Tours, Paris-Orléans-Vierzon-Bourges (dites Aqualys) plus les trains Paris-Montargis-Nevers, en coopération avec Bourgogne-Franche-Comté et Île-de-France.

Ces liaisons, qui structurent véritablement le réseau régional totalisent 50 trains quotidiens et elles transportent plus de 17 000 voyageurs. Les nouvelles rames pourront circuler à 200 km/h sur les sections ad-hoc existantes de Paris à Orléans, d’Orléans à Tours et d’Orléans à Vierzon...

*Le réseau TER Centre-Val de Loire totalise 425 trains quotidiens et près de 70 000 voyageurs plus les 15 000 voyageurs des 150 liaisons autocars /jour. Les TER desservent 150 gares et 20 000 points d’arrêts routiers. La centrale d’infos multimodale « JV Malin » associe les 15 AOM de la région.