• Michel Chlastacz

Occitanie : Plan de reconquête des voyageurs TER


« Liberté, Égalité, Mobilités ». Serait-ce une nouvelle devise républicaine appliquée aux voyageurs TER ? Le 26 février 2020 à Montpellier et le lendemain à Toulouse, Carole Delga, présidente du Conseil régional Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, et Philippe Bru, directeur régional SNCF Voyageurs Occitanie ont présenté leur Plan de reconquête des voyageurs des TER.

Une nécessité urgente après les intempéries (coupure de la ligne Montpellier-Perpignan, ndlr.) suivies des mouvements sociaux de décembre-janvier, pour aboutir à 16% de désabonnements et à la baisse de 60% du nombre de voyageurs occasionnels...

Le Plan se fonde sur les demandes des voyageurs analysées à partir des résultats de l’enquête régionale menée en 2019, et selon laquelle fréquence, ponctualité et tarification seraient les leviers de progression des trafics.

Aussi le plan vise à la fois à augmenter le nombre de TER qui passera de 500 à 572 trains/jour (+ 14,4%), à poursuivre l’amélioration de la ponctualité (90% sur les neuf premiers mois de 2019 soit 4,5%) et à élargir la gamme tarifaire qui sera assortie de nouvelles réductions notamment pour les jeunes et d’importantes « primes de fidélité » (25 et 50% de réduction) en faveur des abonnés.

L’offre supplémentaire se concentrera sur Toulouse-Narbonne-Perpignan (9 trains supplémentaires), Toulouse-Montauban (17 trains et cadencement au quart d’heure en pointes], Toulouse-Tarbes (18 trains soit 61 trains/jour), Montpellier-Lunel (11 trains et même cadencement) et Montpellier-Sète (14 trains et même cadencement).

Ce Plan de reconquête dispose d’un outil efficace, la LOM, la Loi d’Orientation des Mobilités, que la région veut fermement et totalement prendre en mains, et pas seulement au profit des TER.

Comme le rappelait le 28 février 2020 un communiqué commun des quatre principales collectivités territoriales* concernées par la LGV Bordeaux-Toulouse, et qui avaient réussi à l’inscrire dans la loi en l’assortissant de la création d’une société de financement ad-hoc, elles pressent le gouvernement de passer aux actes...

* Bordeaux Métropole, Toulouse Métropole, Nouvelle Aquitaine et Occitanie-Pyrénées-Méditerranée.