• Michel Chlastacz

Bordeaux, cité du Citadis


Avec la livraison du 130e tramway de la famille Citadis à Bordeaux le 11 février 2020, Alstom marque triplement son empreinte industrielle dans le monde du tramway, à la fois localement, nationalement et internationalement.

Localement d’abord, puisque c’est exactement il y a vingt ans que Bordeaux lance la première commande de cette nouvelle gamme, concrétisée en 2003 dans la foulée de l’inauguration du réseau. Avec également ici une première technologique, l’APS (Alimentation Par le Sol), qui permet de s’affranchir de la caténaire en centre-ville. Une avancée à laquelle s’ajoutent aujourd’hui SRS, Ecopack et des solutions à batteries dont les premières expérimentées d’abord à Nice.

Aujourd’hui le réseau bordelais totalise quatre lignes et 77 km, dont 35 km équipées APS. Il transporte 110 millions de voyageurs par an. Avec 118 rames de 44 m de longueur (capacité de 300 voyageurs) et 12 rames de 33 m (218 voyageurs).

Nationalement, ensuite, puisqu’en France, pas moins d’une vingtaine de villes et de régions* ont choisi le Citadis.

Internationalement, enfin, puisque Citadis est présent à Alger, Athènes, Dublin, Dubaï, et de Rio à Rabat... Au total ce sont 2500 rames Citadis qui ont été vendues à une cinquantaine de villes dans vingt pays.

* Les lignes d’Île-de-France (tramways et trams-trains) et le tram-train nantais géré par les Pays de la Loire sont desservis par des rames Citadis et Citadis Dualis.